6 astuces pour du télétravail plus vert

Le télétravail apporte de nombreux avantages… fini les embouteillages et les métros bondés. C’est un gain de temps et d’argent, mais aussi un point positif pour l’environnement.

Cependant, alors qu’au bureau on dépend en grosse partie de la charte éthique de l’entreprise pour le respect de l’environnement, il en va autrement à la maison.

Entant donné que ce mode de travail semble être là pour rester, c’est l’occasion (ou notre devoir?) de faire nos propres choix quant à l’impact de nos activités professionnelles sur l’environnement. 

Par contre, il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer, donc voici une liste de conseils pour vous inspirer. 

Optez pour l’énergie renouvelable

Travailler depuis la maison signifie forcément une augmentation de notre utilisation énergétique. 

D’après une étude Britannique auprès de nouveaux télétravailleurs, 56% disent chauffer leur maison plus souvent, 47 % utilisent plus d’eau, 40% cuisinent plus souvent et 39 % utilisent davantage leurs TVs, consoles, ordinateurs et autres appareils électroniques. 

Par conséquent, si on utilise plus d’énergie, autant qu’elle soit propre. C’est donc l’occasion de passer à fournisseur/plan utilisant de l’énergie renouvelable. 

Chauffez intelligemment 

Saviez-vous que baisser le thermostat d’un degré peut réduire votre facture de 7% (et donc vos dépenses énergétiques)?

D’ailleurs, la température optimale d’une pièce est estimée à 19°C. 

Trop froid à votre goût?  Portez plusieurs couches de vêtements, préférez les vêtements longs (et comfortables) et n’oubliez pas de vous déplacer régulièrement pour stimuler la circulation du sang et garder votre corps actif.

D’ailleurs, si vous en avez la possibilité, ne chauffez pas toutes vos pièces. Si vous travaillez dans un bureau ou dans le salon, essayez de ne chauffer que cette pièce. Si votre système de chauffage ne le permet pas, éteignez-le et considérez un petit chauffage d’appoint pour votre bureau.

Cuisinez malin

Maintenant que vous devez préparer 3 repas à domicile, il est important d’essayer de garder les emballages plastique au minimum et d’éviter le gaspillage.

Pour certains, cela veut sans doute dire repenser ses habitudes.

L’idéal est de rédiger un menu à l’avance et d’aller faire les courses avec ce menu en tête, de manière à éviter plusieurs trajets au supermarché du coin. Une fois au magasin, privilégiez les articles en vrac. Les pommes dans un emballage plastique, c’est pas top.

Pareil pour le café. Les capsules Espresso sont vraiment pratiques, mais gardez les pour les invités.

Ensuite, il est plus facile de cuisiner pour plusieurs plats d’un coup, ce qu’on appelle le « batch cooking ». Cela permet non seulement d’optimiser votre consommation énergétique, mais aussi d’épargner du temps au quotidien. Dans cet article, par exemple, l’autrice nous explique comment cuisiner pour toute la semaine en moins de 2 heures.

Une bonne organisation dans la cuisine est primordiale. Cela vous fera gagner du temps, épargner de l’énergie et éviter les livraisons de plats à domicile trop fréquentes.

Quant à la vaisselle, si vous la faites à la main et que, comme moi, vous ne supportez pas de voir des plats sales traîner, prenez sur vous et essayer de ne laver qu’une fois par jour. Si vous utilisez un lave-vaisselle, assurez-vous qu’il soit plein avant de le faire tourner et choisissez le mode eco.

Tirez les prises…

Les parents aiment rappeler ça à leurs enfants, mais ils n’ont pas tord. Une fois la journée de travail terminée, mettre un appareil en veille ne suffit pas, éteignez vos appareils et tirez les prises. Saviez-vous que mêmes éteints, vos appareils électroniques continuent à consommer de l’énergie?

Cette consommation passive pourrait même être à l’origine de 10% de votre facture d’électricité!

De plus, comme nous l’avons vu plus haut, le télétravail entraîne naturellement une augmentation de l’utilisation des appareils électroniques, mais aussi du nombre d’appareils.

A quoi ressemble votre bureau à la maison? De nombreux télétravailleurs investissent dans un, voir deux écrans pour rendre leur travail plus comfortable et être plus productifs. Cela peut sembler être un détail, mais cette accumulation a évidemment un impact sur votre consommation énergétique.

Repensez votre matériel

Cela ne signifie pas remplacer votre matériel à tout prix, mais de considérer la consommation d’énergie et les matériaux de votre matériel au moment venu.

En 2021, l’Union Européenne a mis son système d’étiquettes énergétiques à jour. Les appareils électroniques reçoivent maintenant un cote claire de A à G et les informations sur la consommation d’énergie sont très visibles. Plus d’excuse de ne pas considérer ces étiquettes au moment d’acheter votre prochain écran, par exemple.

Quant au matériel de bureau, notre suggestion est simplement de ne pas en avoir. De nos jours, tout se fait de manière électronique et il est assez simple de se passer de bics, imprimantes, bloc notes, post its etc. Par contre, on comprend évidemment que tout le monde ne puisse pas s’en passer. Si c’est votre cas, faites vos achats avec l’environnement en tête. Optez pour un bic biodégradable et un bloc note en papier recyclé, par exemple.

Pensez aussi à votre éclairage. Lorsque vous travaillez du matin au soir dans la même pièce, vous risquez de devoir avoir la lumière allumée régulièrement, que ce soit à cause de la pénombre, du mauvais temps ou de la nécessité d’avoir un bon éclairage pour votre 3ème call Zoom de la journée…

Nous avons deux conseils à ce niveau. Tout d’abord, remplacez vos ampoules traditionnelles par des modèles moins énergivores, tels que les ampoules LED. Ensuite, assurez-vous d’installer votre espace de travail dans une zone bien éclairée par la lumière naturelle. Ca vous permettra de garder la lumière éteinte plus souvent et pour être honnête, ça fera du bien à votre moral.

Achetez seconde main

Si vous devez mettre à jour votre espace de travail à domicile, ne courez pas chez IKEA! Un des principes fondamentaux du mouvement 0 déchet est de réutiliser au maximum, au lieu d’acheter neuf. C’est un concept clé d’une économie circulaire et une habitude que l’on a souvent du mal à adopter.

Comme on dit, les déchets des uns sont les trésors des autres. Le mot déchet est un peu fort, mais l’idée est là. Les sites de seconde main sont une mine d’or et contrairement à ce que beaucoup continuent de croire, on y trouve énormément de produits en excellent état.

Bref, si vous êtes à la recherche d’un bureau, d’une chaise de bureau ou d’un écran, donnez une chance aux sites de seconde main. Cela fera aussi beaucoup de bien à votre portefeuille.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin