Calcul du salaire en portage salarial: Les éléments à prendre en compte

piggy bank

Vous envisagez de faire appel au portage salarial et vous réfléchissez à l’impact de cette décision sur vos tarifs ? 

À moins que vous ne soyez déjà en portage salarial mais que vous hésitiez sur les bons tarifs à adopter ? 

Définir ses prix en tant qu’indépendant est loin d’être évident ! 

Retrouvez dans cet article les éléments à prendre en compte pour le calcul du salaire en portage salarial.

Avant de s’attaquer au calcul du salaire en portage salarial…

En tant qu’indépendant, il y a plusieurs éléments à prendre en compte au moment de définir son tarif :

  • L’expérience : un profil junior ne pourra pas prétendre à la même rémunération qu’un profil senior pour la même mission ;
  • Le type d’activité : un rédacteur ne pourra pas demander la même rémunération qu’un développeur back-end ou qu’un consultant. Chaque activité a ses rémunérations de référence ;
  • La durée de la mission : si certaines missions vont vous demander de parler en tarifs à la journée, d’autres seront forfaitaires. Ce sont souvent ces dernières dont la rémunération est la plus difficile à estimer !
  • Le “non facturable” : Un indépendant n’est rémunéré que sur les missions qu’il produit effectivement pour son client. Les actions de prospection, de facturation, de suivi de la mission ou encore de suivi administratif ne sont pas rémunérées en tant que telles. C’est pourquoi les tarifs des indépendants doivent pouvoir les inclure – sans pour autant les annoncer.
  • Les frais : en tant qu’indépendant, vous avez des charges différentes des salariés. Outre vos cotisations sociales, il faut compter les frais administratifs (banque, comptabilité…) et les frais de fonctionnement liés à votre activité (abonnements aux logiciels, formation et veille informationnelle…). Ces éléments doivent aussi être compris dans vos tarifs !

Les frais en portage salarial

Prendre la décision de rejoindre une structure de portage salarial, c’est diminuer le temps de gestion administrative mais c’est faire le choix d’un statut spécifique et de charges différentes. 

☔️ Les charges sociales

Être porté, c’est être salarié et être votre propre patron à la fois. À la différence des indépendants, vous allez donc obtenir un statut de salarié, plus protecteur, mais cela aura un impact sur les charges versées. 

En plus des charges salariales, vous allez payer les charges patronales. 

Ces dernières vont fortement dépendre de votre choix en matière de Prévoyance professionnelle (LPP), le deuxième pilier de la retraite suisse pour lequel MITC propose 3 options de cotisation (le consultant peut changer d’option en cours de contrat). A noter que les couvertures d’assurances perte de gain maladie et accident de MITC sont parmi les plus complètes du marché.

👨‍💻 Les frais de gestion de la boîte de portage salarial

Bien que MITC n’agisse pas à la place d’un comptable ou d’une fiduciaire, la société de portage salarial s’occupe de vos fiches de paye, vous accompagne dans l’écriture de vos contrats, lisse votre salaire sur plusieurs mois et ainsi de suite. 

Ces services, qui vous font gagner du temps et de l’argent, ont logiquement un coût. 

Alors que certaines boîtes de portage salarial proposent différentes options de tarifs, qui peuvent rapidement être floues, MITC opte pour la transparence: les honoraires de MITC sont de 5% du montant de la facture, avec un minimum et un maximum, afin d’éviter une sur-facturation. 

⚙️ Les frais de fonctionnement

Dernière spécificité du portage salarial, vos frais de fonctionnement peuvent être défalqués en amont de votre salaire afin que vous n’ayez pas de charges sociales à payer sur ces derniers.

Il est cependant important de les prendre en compte au moment de fixer votre tarif.

3 étapes pour bien définir ses tarifs en tant que porté

calculette

En tant que porté au sein d’une structure de portage salarial, voici la marche à suivre pour faire le calcul du salaire en portage salarial. 

#1 Observez la concurrence

Commencez par regarder quels tarifs proposent vos concurrents (si vous avez une idée claire du salaire mensuel net que vous désirez, passez au point suivant)

Par concurrent, nous entendons des personnes exerçant dans les mêmes activités que vous et ayant une expérience similaire (junior / intermédiaire / senior). Cela vous permettra d’avoir une idée du tarif psychologique de votre temps de travail. 

Si les tarifs indiqués sont au jour ou à l’heure, faites le calcul pour obtenir le montant mensuel, en fonction du nombre de jours/heures que vous comptez effectivement travailler sur le mois. 

Au moment de considérer les tarifs des concurrents, faites attention à 2 éléments:

  • Ne vous comparez pas à des personnes salariées : elles n’ont pas les mêmes charges et les mêmes enjeux que vous
  • Les tarifs affichés par vos concurrents seront souvent des montants brut, prenez bien cela en compte au moment de les comparer à votre salaire idéal

#2 Estimez le salaire net en portage salarial

Comme nous venons de le voir, les tarifs de nos concurrents sont généralement des montants brut, alors que ce qui nous intéresse est un montant net.

Pour estimer le salaire net de vos concurrents, vous pouvez vous baser sur leur salaire mensuel brut moyen et y soustraire les différents frais listés dans le chapitre précédent (cotisations sociales, frais de gestion, frais de fonctionnement). Vous obtiendrez ainsi le salaire mensuel net moyen de la concurrence (hors TVA).

Notez bien que ce n’est qu’une estimation, car les frais de vos concurrents seront souvent différents des vôtres.

Afin de se faire une réelle idée du salaire net de vos concurrents et de pouvoir définir au mieux vos tarifs, il est donc important de comprendre les coûts du portage salarial. Si la logique derrière le calcul brut-net est évidente, l’estimation des différents frais est souvent loin d’être si simple.

C’est pourquoi nous vous offrons une simulation gratuite des coûts et un conseil personnalisé pour vous aider à bien définir votre salaire en portage salarial en Suisse.

Obtenez une simulation de salaire gratuite

#3 Fixez vos tarifs

Maintenant que vous avez une bonne idée du salaire mensuel net de vos concurrents, est-ce qu’il correspond à vos prétentions?

Tarif souhaité similaire aux tarifs de vos concurrentsNe vous posez pas plus de question !
Vous avez déterminé votre salaire mensuel net, il ne vous reste plus qu’à diviser le salaire mensuel brut correspondant par le nombre d’heures que vous comptez travailler sur le mois afin d’obtenir votre tarif horaire facturable en portage salarial (hors TVA).
Tarif souhaité inférieur aux tarifs de vos concurrentsN’hésitez pas à augmenter un peu vos tarifs. Il semblerait que vous puissiez vous le permettre !
Tarif souhaité supérieur aux tarifs de vos concurrentsVous pouvez tenter de le conserver ainsi et de voir si on vous emploie à ce tarif. En vous spécialisant, il est parfois possible de viser des tarifs plus élevés que vos confrères. Sinon, baissez votre tarif et jouez sur d’autres éléments : 
– Limitez vos frais de fonctionnement : arrêtez certains abonnements… ;
– Travaillez plus de jours / trouvez d’autres missions ;
– Baissez vos prétentions salariales en accord avec votre secteur d’activité.

Déterminer correctement ses tarifs en tant qu’indépendant, en tant que porté ou non, est un facteur de réussite essentiel ! Bien fixer ses tarifs, c’est assurer la pérennité de son activité et développer toujours plus d’expérience pour ses clients.

Cet article vous donne les éléments nécessaires à la définition de votre salaire en tant que porté.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin